BTS_MI

BTS Maintenance des Systèmes option Systèmes de Production

Le (la) Technicien(ne) en Maintenance des Systèmes est avant tout un(e) Technicien(ne) en prise directe avec le terrain. Il (elle) doit être capable d’intervenir dans les différents domaines de la Maintenance Industrielle. Il (elle) doit être capable d’organiser, d’analyser les actions de maintenance et de décider celles qui sont les mieux adaptées à la production.

Le domaine d’application de la Maintenance des Systèmes est très vaste. C’est pourquoi la formation est articulée autour de deux axes :

  • apports de connaissances dans différents domaines :
    • la mécanique,
    • l’automatisme,
    • l’hydraulique,
    • la pneumatique,
    • l’électricité,
    • l’organisation et la stratégie de maintenance,
    • les activités pratiques de maintenance,
    • la conduite des systèmes.
  • acquisition des compétences nécessaires pour s’adapter à toutes les situations d’intervention, d’organisation et de décision rencontrées en entreprise.

Les futur(e)s Technicien(ne)s devront être les « médecins généralistes » de la production, en étant capable de résoudre les problèmes rencontrés, mais aussi de faire appel au bon spécialiste lorsque cela est nécessaire.

La formation est assurée sous deux formes :

  • soit sous statut scolaire,
  • soit sous statut d’apprenti.

Les deux publics sont réunis au sein d’une même classe d’une trentaine d’étudiants au maximum. Cette mixité des publics est enrichissante pour les retours d’expérience des uns et des autres.

La possibilité offerte, au cours de la formation, d’un changement de statut (passage d’apprenti à scolaire et inversement pour une rupture ou signature tardive du contrat d’apprentissage par exemple) est aussi une assurance de mener sa formation à terme.

Conditions inscription :
Tous les candidats sont autorisés à s’inscrire sur cette formation.
Compte tenu des spécificités de ce BTS,  il est conseillé aux candidats d’être titulaires d’un des diplômes suivants :

  • Bac STI2D,
  • Bac S de préférence option Sciences de l’Ingénieur,
  • Bac pro MEI
  • Bac pro EEEC

L’apprenti doit satisfaire aux exigences suivantes :

  • posséder un niveau équivalent au baccalauréat,
  • être âgé de moins de 30 ans,
  • avoir un contrat d’apprentissage.

Inscription :
L’inscription se fait sur le portail Parcoursup : https://www.parcoursup.fr

Le Technicien en Maintenance des Systèmes doit être capable, pour exercer son métier, de mettre en œuvre les sept activités ci-dessous :

  • mettre en œuvre et optimiser la Maintenance corrective,
  • mettre en œuvre et optimiser la Maintenance préventive,
  • améliorer la sécurité, la disponibilité et optimiser les coûts liés à la maintenance,
  • intégrer les nouveaux moyens,
  • définir et organiser la fonction Maintenance,
  • animer et assurer l’encadrement d’une équipe de maintenance,
  • assurer la mise en service, la surveillance, le contrôle et l’arrêt des systèmes.

Pour permettre l’acquisition de toutes les compétences nécessaires, l’enseignement comprend :

  • des matières professionnelles, avec cours, travaux dirigés, travaux pratiques :
    • Etude pluritechnologiques des systèmes (10 h)
    • Organisation de la maintenance (3 h)
    • Techniques de maintenance, conduite, prévention (6 h)
    • (en première année, 1 heure est consacrée à la prévention des risques professionnels)
  • des matières générales, avec cours et travaux dirigés :
    • Culture générale et expression (2 h)
    • Anglais (2 h)
    • Physique – Chimie (4 h)
    • Mathématiques (3 h)

Pour les étudiants sous statut scolaire, différentes périodes de formation en entreprise, au sein du service maintenance, sont obligatoires :

  • Stage de quatre semaines en fin de première année (juin), qui peut être réalisé à l’étranger, notamment au Chili.
  • Deux périodes de trois semaines en deuxième année (novembre-décembre puis janvier-février).

Pour les étudiants apprentis :

  • 21 semaines de cours en première année,
  • 19 semaines de cours en deuxième année.

Voir plus d’information sur le site de l’ONISEP.
Le référentiel de la formation (format PDF téléchargeable 2 Mo)

Les grandes entreprises accueillent les jeunes diplômés au sein d’équipes spécialisées et leur confient des activités de terrain. Au fil du temps et des opportunités, ces jeunes techniciens auront des possibilités d’évolution de carrière avec des prises de responsabilités dans tous les secteurs de la maintenance.

Ce métier s’exerce également, avec davantage d’autonomie et de polyvalence, dans des PME/PMI et dans des entreprises spécialisées de maintenance et d’expertise (sous-traitance), mais aussi dans des hôpitaux, des grandes surfaces, des parcs de loisirs, des stations de sports d’hiver…

Les poursuites d’études sont nombreuses et permettent très souvent une spécialisation :

  • Licences professionnelles :
    • maintenance nucléaire,
    • maintenance aéronautique,
    • biomédical,
    • automatismes,
    • commercial…
  • Diplôme d’ingénieur par apprentissage :
    • ingénieur maintenance,
    • ingénieur généraliste.
  • Mentions complémentaires :
    • éolien,
    • nucléaire…